Quels meilleurs postes dans le digital pour 2016 ?

Nombreux sont ceux qui tablent sur une montée des paies et des offres d’emploi dans le digital pour l’année 2016. Mais il y a aussi ceux qui l’espèrent. Pour leur part, les travailleurs et chercheurs d’emploi juniors pourraient très bien bénéficier des meilleurs avantages dans leur secteur. Au niveau de leur rémunération notamment.

Digital et technologies : une flambée des salaires et des embauches attendues

A en croire les résultats d’une étude menée par Robert Half Technologie, centrée sur les salaires, 2016 devrait être une année porte bonheur pour les travailleurs exerçant dans le domaine du digital et des nouvelles technologie en général. Toutefois, les espoirs ne se situent pas au niveau de leur paie uniquement, qui s’annoncent ainsi s’améliorer nettement l’an prochain. Avec les nouveaux 35 000 postes prévus dans ces domaines, l’augmentation massive des postes dans le digital et les nouvelles technologies semble se dessiner pour l’année à venir. L’on parle même de centaines de milliers de nouveaux postes à pourvoir. Et la cerise sur le gâteau ? Si l’on en croit ce cabinet de recrutement, cette bonne nouvelle ne concerne pas uniquement les chercheurs d’emploi au profil de geek. Et les jeunes profils seraient alors particulièrement ciblés.

Augmentation des salaires et des offres en 2016 dans le digital : à vos postes !

Si les spécialistes évoquent même l’idée d’une trend exceptionnelle, au vu de l’évolution des salaires attendue dans le digital et les technologies en 2016. Mais, quels postes seraient alors particulièrement attractifs ? Toujours selon Robert Half Technologie, parmi ceux-là, l’on retrouve celui de Product Owner (39 000 euros), Responsable Acquisition (35 000 euros), SEO/SEM Manager (35 000 euros), puis de Digital Analyst (35 000 euros), Data Scientist (35 000 euros), Responsable Brand Content (34 000 euros), Responsable Social Media (33 000 euros), Traffic Manager (30 000 euros) ou encore de Community Manager (30 000 euros). Les chiffres indiqués correspondant alors au salaire brut hors prime prévu pour 2016 dans le secteur des nouvelles technologies.